Louis Marivint de Trémorel, 1er prix du concours régional du meilleur far breton

Posté dans : Article à la une 1

La valeur n’attend pas le nombre des années. Preuve en est, Louis Marivint, jeune homme de 18 ans, apprenti pâtissier depuis quelques semaines en alternance au CFA de Ploufragan, vient de remporter le premier prix du concours du meilleur far breton parmi 21 participants, tous des adultes expérimentés. C’est dire si ses débuts sont prometteurs.

A l’issue des années collège, Louis a opté pour une formation en cuisine par choix et par passion. Il a alors préparé et obtenu un bac pro cuisine au lycée hôtelier de St Méen le Grand. Son cursus en initial a été supervisé avec bonheur par les chefs Renaud, Jaguenaud et Garnier. Dans le même temps, le jeune homme a enchainé les saisons à Saint Cast, à la Belle Meunière, établissement  très réputé de la côte d’Emeraude. C’est sans doute cette première expérience,  qui l’a incité à poursuivre sa formation en pâtisserie par goût de la précision, du design soigné  que requiert la fabrication des desserts.   Il prépare donc  actuellement un CAP de pâtissier en alternance au CFA de Ploufragan et à la Belle Meunière, sous la houlette de Jean-Marc Pavoine, le patron  et Pierre Meunier, salarié, tous deux pâtissiers expérimentés.

Son patron lui suggère de s’inscrire au concours

A l’issue de sa saison d’été, ayant eu vent du concours du far breton aux pruneaux, Jean-Marc Pavoine, lui a suggéré de s’inscrire, histoire de se faire la main. Pari tenu. Le jeune homme s’est longuement entrainé et a présenté le fruit de son travail le 6 octobre dernier, au Grand aquarium de Saint-Malo. Cette année, pour départager les concurrents du concours, les participants devaient fournir deux fars bretons aux pruneaux identiques.

Le jury composé  – entre autres – de Laurent Le Daniel,  pâtissier à Rennes, meilleur ouvrier de France, et Gaël Redouté, chocolatier à St Malo, ont tout particulièrement apprécié l’aspect, la cuisson homogène et équilibrée des deux fars, présentés par Louis. « Je ne m’attendais pas du tout à gagner ce concours et ça a été une très grosse surprise pour moi » sourit le jeune homme, chaleureusement félicité par son maitre de stage et son entourage.

Une récompense qui résonne comme une belle rampe de lancement pour poursuivre dans la profession parmi les plus grands…

A 18 ans seulement, Louis a mis toute son énergie pour se préparer au concours régional du meilleur far breton. Bien lui en a pris, il décroche le premier prix, devant des pâtissiers confirmés et expérimentés.
A 18 ans seulement, Louis a mis toute son énergie pour se préparer au concours régional du meilleur far breton. Bien lui en a pris, il décroche le premier prix, devant des pâtissiers confirmés et expérimentés.

  1. […] Louis Marivint de Trémorel, 1er prix du concours régional du meilleur far breton est apparu en premier sur Hebdo […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *