Merdrignac: Un nouveau directeur au lycée du Mené

Posté dans : Article à la une 0

Après six années à la tête du lycée du Mené, Fabrice Henry a été promu dans un gros établissement multisite à Douai dans le Nord… non sans avoir préparé la rentrée.  Il est désormais remplacé par Stéphane Renaux, ravi de ce premier poste de directeur, dans un lycée breton.

Stéphane Renaux est originaire du Calvados. Agé de 58 ans, il est marié et père de deux enfants. Le nouveau directeur a débuté sa carrière en 1986 en tant que formateur en CFA et CFPPA (formation continue). Zootechnicien de formation, il enseignait la technologie, l’informatique et tout ce qui tourne autour du  multimédia. Il a ensuite œuvré au sein de la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt)  en Haute et Basse Normandie. Après avoir réussi le concours de proviseur, il a été promu directeur adjoint au  lycée du Bois, situé à Envermeu (près de Dieppe). Sa nouvelle promotion, le conduit à présent à Merdrignac pour assurer le poste de directeur. Il est secondé par  Nicolas Houlbert qui entame sa quatrième rentrée. Au CFA, on retrouve Didier Bernat, présent depuis septembre 2017. Autour de cette solide équipe, un nouveau directeur d’exploitation fera son entrée en octobre en remplacement de Manon Copin, qui quitte le secteur public.

Tous les clignotants au vert

Stéphane Renaux a postulé au lycée du Mené pour deux raisons principales : il aime la Bretagne et dans l’établissement, il y a peu d’animaux. Son crédo : le bien-être des jeunes avec en ligne de mire la réussite de leur insertion dans la vie active. Il se dit heureux de trouver un établissement en constante progression en termes d’effectifs. Pour cette rentrée en effet, on enregistre quelque 35 apprenants en  plus soit 350 étudiants pour le lycée et 270 apprentis. Il note avec satisfaction un fort recrutement en BTS particulièrement dans la filière animaux d’élevage et de compagnie et en CAP fleuriste, qui  ouvre désormais une classe pour préparer un brevet professionnel. Autre sujet de satisfaction, le bon taux de réussite aux examens qui est de 90 %. La rentrée est  donc sereine d’autant plus que tous les postes sont pourvus. Deux nouveaux enseignants font leur entrée ainsi que neuf nouveaux formateurs et une infirmière. Pour le directeur « tous les clignotants sont au vert ».

Tout en accueillant les 620 apprenants dans les prochains jours, l’équipe de direction  va  continuer de s’impliquer dans le projet de rénovation de l’établissement qui prévoit la construction de nouvelles salles de classes et d’un atelier de travaux pratiques couvert. Il s’agira aussi de retravailler sur le projet d’établissement et de préparer la certification « quali formagri », autrement dit l’optimisation de la qualité pour la partie apprentissage.

Pour conclure, Stéphane Renaux précise qu’il reste encore une dizaine de  places disponibles  en apprentissage dans les filières commerce. Se renseigner au 02-96-28-41-12.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.