Gomené: C’est parti pour le festival jazz !

Posté dans : Article à la une 0

Ce wee- end, jazz et musique classique seront à l’honneur lors de la nouvelle édition du festival jazz à Gomené. Il sera aussi possible de déguster un succulent repas libanais, concocté par l’association Salam France.

Rappel du programme :

Vendredi 2 juillet à 20h: soirée Blues avec Two Roots et RDC . Entrée 5 €. (gratuit  mois de 18 ans).

Samedi 3 juillet : après-midi à partir de 15h (gratuit) ; 15h : J’EMIM (aletier Jazz) et KGB (groupe Klezmer) ; 17h : récital de musique classique au piano par Julie Gastard.  18h30 : Apéro concert sous le vieux chêne : Scat Cats   swing euphorisant. A  partir de 20h : (payant) repas libanais préparé par l’association SALAM France Liban*: 13€ et soirée avec Jag Quartet : Dexter Goldberg au piano.

Gildas Boclé à la contrebasse ; Ludovic Ernault au saxophone alto et Simon Bernier à la batterie. Le répertoire est basé autour de la musique de Duke Ellington, Thelonius Monk et Charles Mingus…. et d’autres surprises. Elle se poursuit avec Stomp Stomp swing des années 30-40 pour s’achever avec un bœuf musical.

Tous les concerts ont lieu en plein air sous chapiteau dans le jardin du presbytère de Gomené. Il n’y a pas besoin de pass sanitaire car il y aura moins de 1 000 personnes. Restauration rapide pour toute la durée du festival, bières et cidres locaux . Contact : 06-33-79-63-47. Samedi jusqu’à 20 h gratuit ; concert 15 € ou 7.50 € de 18 à 26 ans et demandeurs d’emploi. Moins de 18 ans, gratuit.pass 2 jours : 18€.

Un repas pour la bonne cause

Le repas du samedi 3 juillet sera préparé par les bénévoles de l’association SALAM France Liban, le bénéfice  du repas est entièrement au service de l’association  pour soutenir les actions mises en œuvre en faveur des réfugiés syriens au Liban. Repas à partir de 20h au festival. Tarif : 13 €

Créée en novembre 2016 dans le secteur du Mené, l’association SALAM France Liban a pour mission de promouvoir l’engagement citoyen, les solidarités, le vivre ensemble et le développement local au travers d’échanges interculturels entre la France et le Liban. Elle est  association « sœur » de Salam L.A.D.C fondée en mars 2009 au Liban, elle s’est notamment assignée comme objectifs de sensibiliser l’opinion publique à la situation des réfugiés et de collecter des fonds pour soutenir les actions mises en œuvre en faveur des réfugiés syriens au Liban. En 2017, elle a notamment contribué au financement d’un « bibliobus » qui offre un accès à l’éducation à plusieurs centaines d’enfants réfugiés dans les camps informels de la vallée de la Bekaa, à l’est du Liban.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.