Broons: trois millions d’euros pour rénover la piscine intercommunale

Créée en 1983, elle a vieilli et souffre désormais de bien des maux. A Broons, la piscine de la Planchette et ses locaux vont être rénovés par Dinan Agglomération.

Les projets de rénovation n’ont pas manqué depuis le passage de ce bassin dans le giron communautaire du Pays de Du Guesclin. Cette fois, on y va pour de bon et en grand. Lors du dernier conseil municipal, Céline Engel a présenté les grandes lignes du projet. Jérémy Dauphin, vice-président en charge des sports, de la culture et de la citoyenneté et Olivier Oléron, chef du service des sports de Dinan Agglomération précisent les choses. « Nous avions mené une première étude en 2018 – 2019 pour refaire simplement le bassin mais l’étude en question avait montré que tout était à refaire parce que l’ensemble souffrait de nombreux défauts, entre autres sur les équipements techniques et sur l’accessibilité. Cette fois, l’estimation étant bien supérieure à ce que nous avions prévu au départ, il a fallu relancer un marché de maîtrise d’œuvre qui a coïncidé avec l’arrivée de la nouvelle équipe d’élus. J’ai demandé au président si on pouvait aller plus loin sur la rénovation énergétique », indique Jérémy Dauphin.

Nouvelle implantation du bassin découvert

Le local qui sert actuellement d’accueil, de vestiaires va être conservé mais totalement rénové. Le bureau actuel va disparaître et être remplacé par un bâtiment beaucoup plus long en ossature bois entièrement composé de matériaux biosourcés. Un sas d’accueil va être installé dans la partie existante pour rendre l’arrivée des usagers plus conviviale.

Ouvrir toute l’année

Le bassin qui restera découvert changera de sens, et aussi de profondeur puisqu’il démarrera à 1,30 mètre pour aller jusqu’à 1,80 mètre en conservant la même longueur. Par sa nouvelle configuration, il  sera aussi plus protégé du vent et du froid. « L’objectif est d’ouvrir 12 mois de l’année à terme et au moins 10 mois dans un premier temps. C’est une question de locaux mais aussi de volonté politique. Le territoire sud mérite un équipement tel que celui-ci. C’est du reste sans doute grâce à une communauté de la taille de Dinan Agglomération que c’est possible. La volonté est également d’améliorer l’apprentissage de la natation pour les scolaires en y incluant certaines écoles du territoire de Lamballe Terre et Mer », poursuit Jérémy Dauphin.

Question énergie, Olivier Oléron explique qu’une piscine nordique comme celle de Broons est moins gourmande en énergie car on ne chauffe que l’eau et pas les locaux. De plus, usagers et personnels respirent beaucoup moins de vapeurs de chlore.

Faire venir l’usager

Et derrière tout cela, il y a de plus l’envie de voir cette piscine vivre ou revivre. « Le véritable objectif, à terme, est que l’usager, en plus des scolaires, s’approprie cette piscine et la fréquente régulièrement. Nous avons aussi pour envie de venir y proposer des activités nautiques avec des maîtres-nageurs ou d’autres animateurs », dit Olivier Oléron. Assurer plus de temps d’ouverture passe aussi par plus de personnes. Il est prévu de passer de deux maîtres-nageurs à quatre et d’un agent d’accueil à deux.

Question finances, c’est un projet de 3 millions d’euros avec 38 % d’autofinancement et des aides de l’État, de la Région et du Département plus des aides dédiées à l’installation d’une chaudière à bois.

Le calendrier des opérations actuellement prévu est le suivant : les marchés seront traités cet été, début des travaux entre 12 et 14 mois, puis mise en service vers de début de l’année 2023.