Une 4ème fleur pour Saint-Launeuc

Posté dans : Article à la une 0

Il y encore quelques années, bien avant la rénovation du petit bourg, Saint Launeuc avait déjà la particularité de se distinguer par la qualité de son fleurissement. En 1999, une première fleur lui était attribuée. Vingt et un ans plus tard, en 2020, le jury du label Villes et villages fleuris est revenu pour décerner une 4ème fleur. Une bouffée d’oxygène en pleine pandémie !

De l’attribution de la 1e fleur en 1999 à la 3ème fleur en 2004, le fleurissement communal était l’œuvre de bénévoles. Puis est arrivée Nathalie Piéto, agent communal recruté en 2009. La jeune femme, pleine d’idées, embellit et fleurit le bourg avec goût. Au fil des années, elle laisse aller sa créativité verte alliée à des pratiques naturelles qui n’abîment pas les sols. Elle installe des décors naturels et pérennes, régénère la terre là où il y a besoin, met des plants en place, puis les divise pour les installer ailleurs. En 2014, avec la fin des produits phytosanitaires dans les lieux publics, aidée de fidèles bénévoles, Nathalie fait passer le message d’une gestion naturelle et mécanique pour le cimetière, et expérimente la plantation de couvre-sols afin de réduire l’entretien d’un tel espace devenu végétalisé. Pédagogue et patiente, cette façon de faire est désormais acquise.

Fleurissement et attractivité touristique

Lorsque le jury Villes et villages fleuris est venu suite à la candidature de la commune au label 4ème fleur, Nathalie, élue Meilleur jardinier de Bretagne en 2016, accompagnée de Marie-Thé Pithon, maire et Joël Daunay des Mordus de la pomme, a fait visiter le bourg, le verger conservatoire, le domaine Ar Duen et la base nautique. « Le jury a trouvé que la lasagne (ou vague) installée en entrée de bourg en venant de Merdrignac était réussie, preuve que le sol avait bien été préparé l’hiver dernier » explique l’agent communal.  La maire complète : « L’attractivité touristique a également été prise en compte, tout comme les évènements et activités réguliers qui impulsent une dynamique. Le jury retient tous ces éléments pour statuer. » Le partenariat engagé avec Ar Duen est aussi un atout supplémentaire puisqu’aucune frontière n’est visible, le travail des uns et des autres se fond naturellement.

 

Un jury conquis par le travail de Nathalie

De son côté, le jury national du label explique : « Le projet de réaménagement global du bourg réalisé au cours des dernières années est extrêmement bien mené, le résultat est remarquable. L’espace public est propre, le patrimoine bâti bien valorisé par des aménagements de qualité dans un esprit « jardiné » en parfaire cohérence avec le village. »

Le soin apporté aux strates végétales, la connaissance des sols, la diversité botanique des aménagements, l’harmonie des couleurs et des graphismes des compositions florales ont également été des points positifs qui ont pesé dans la balance de l’attribution de la 4ème fleur. Que de compliments en faveur de Nathalie !

Saint Launeuc fait désormais partie des 80 communes du département,  labellisées Villes et villages fleuris en 2020. Toutefois, elles ne sont que quatre à décrocher ou renouveler « le Graal » : Saint Juvat, Pontrieux, Pleudihen sur Rance (également prix national de la diversité végétale) et Saint Launeuc, dans la catégorie moins de 500 habitants. Dans cette même catégorie, s’inscrit également Saint Gilles vieux marché.

Cette 4ème fleur est une fierté quand on sait que la petite commune consacre à son fleurissement un budget serré de 3 000 euros par an. C’est aussi une bouffée d’oxygène en ces temps anxiogènes de pandémie de coronavirus et « surtout une belle reconnaissance du travail de Nathalie » qui ne compte ni son temps ni son énergie.