Pays de Merdrignac: Un second tour des municipales dans 4 communes

Posté dans : Article à la une 0

Entre le 23 et le 28 mai, les communes de Merdrignac, Trémorel, St Launeuc, Goméné, et Mérillac ont installé leur conseil, élu leur maire et ses adjoints, car une majorité absolue s’est dessinée dès le premier tour pour tous les candidats ou listes. Il en est tout autrement pour Laurenan, St Vran, Illifaut et Loscouet sur Meu, communes dans lesquelles un second tour sera nécessaire car le conseil n’a pas été élu au complet à l’issue du scrutin du 15 mars.

Par décret  en date du 27 mai, il a été décidé que le second tour des élections municipales aura lieu le dimanche 28 juin prochain.  Dans ces quatre communes de moins de 1 000 habitants, les candidats au premier tour, s’ils n’ont pas été élus, sont automatiquement candidats au second tour et il n’est pas possible de retirer sa candidature entre les deux tours de scrutin. A noter, que tout en étant candidat de fait, on peut renoncer à  faire une campagne, et à imprimer des bulletins de vote.

Pour la commune de Laurenan, les électeurs retourneront aux urnes pour un siège sachant que la liste du maire sortant, Valérie Poiläne-Tabart obtient 5 sièges et celle de Pascal Rouxel totalise 9 sièges.

Pour la commune du Loscouet sur Meu, le cas est un peu atypique puisqu’au premier tour, il n’y avait que 14 candidats pour 15 sièges dans le cadre d’une liste ouverte. Au second tour, les électeurs auront à choisir puisque 4 candidats se présentent pour un siège.

Pour la commune d’Illifaut, si la liste du maire sortant, Dominique Viel s’assure la majorité avec 11 sièges sur 15, trois sièges restent en ballotage, la liste menée par Isabelle Posnic ayant obtenu un seul élu : Pierre Posnic.

Enfin, pour la commune de Saint Vran, tout reste à jouer car onze sièges restent vacants. Lors du  premier tour, seuls quatre candidats de la liste d’Evelyne Gaspaillard, maire sortant, ont été élus, dont elle-même. Depuis un  événement de taille  trouble le second tour : le décès de Pierre-Yves Collet, tête de la liste « transparence et communication pour tous ». Par ailleurs, la liste « un nouvel  élan pour Saint Vran », arrivée en dernière position au premier tour,  a déposé un recours contre la maire sortante.