Un plan de 18 milliards d’euros pour le tourisme

Posté dans : Article à la une 0

Alors que la reprise économique se réamorce doucement depuis ce lundi 11 mai, jour du déconfinement, le secteur du tourisme n’est pas encore concerné même si une éclaircie semble se profiler à l’horizon du 2 juin pour les départements en vert. Ce jeudi 14 mai, le gouvernement annonçait un « plan de soutien exceptionnel » pour le tourisme, à hauteur de 18 milliards d’euros.

90 millions de touristes étrangers ont été accueillis en France en 2019. Le tourisme représente près de 2 millions d’emplois directs et indirects. Aujourd’hui, en raison du contexte sanitaire, 95% des hôtels français sont fermés et le secteur en général est quasi à l’arrêt. « Le gouvernement ne veut pas prendre le risque de laisser sinistré un secteur si important pour le pays » annonçait Edouard Philippe hier, à l’issue du  5ème comité interministériel.

Avant de détailler ce nouveau plan de 18 milliards d’euros, le premier ministre rappelle que  « la quasi-totalité du secteur a recours aujourd’hui au chômage partiel, et que 6,2 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat (PGE) ont déjà été pré-accordés à 50 000 entreprises, soit près de 10% du total des PGE. » Le plan de soutien qu’il présente comporte deux axes : limiter les faillites et les licenciements, et préparer une réouverture à court terme.

 

Fonds de solidarité

Élargi aux entreprises du secteur hôtellerie-restauration-tourisme de plus grande taille – jusqu’à 20 salariés et 2 millions d’euros de chiffre d’affaire – le fonds de solidarité restera ouvert  d’ici à la fin de l’année 2020. L’aide versée pourra aller jusqu’à 10 000 euros.

 

Prêt garantis État Saison

Le « Prêt garantis État Saison » sera proposé avec des conditions plus favorables que celles du PGE classique « avec notamment un plafond pouvant atteindre le chiffre d’affaires des trois meilleurs mois de l’année précédente. »

 

Investissements en fonds propres

La caisse des dépôts et par Bpifrance portent par ailleurs un plan d’investissements en fonds propres de 1,3 milliards d’euros. L’effet attendu en matière d’investissement est de 6,7 milliards d’euros. Quant au report des mensualités de prêts, les banques s’engagent sur une proposition de 12 mois (au lieu de 6 aujourd’hui).

 

Cotisations sociales

Les cotisations sociales seront exonérées au moins de mars à juin pour les TPE et PME. Cette mesure s’appliquera pendant la période de fermeture ou de très faible activité. Le montant de cette exonération est estimé à 2,2 milliards d’euros. « C’est massif, c’est nécessaire, et cela produira l’effet recherché. »

 

Chômage partiel

Le dispositif de chômage partiel est prolongé jusqu’à la fin du mois de septembre 2020 dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui.

 

Taxes de séjour

Le gouvernement invite les collectivités territoriales à aider le secteur du tourisme par le biais « d’un allègement de la taxe de séjour et d’un dégrèvement des deux tiers de la cotisation foncière que l’Etat financera pour moitié. »

 

Tickets-restaurants

Dès la réouverture des restaurants, le plafond journalier des tickets-restaurant passera de 19 euros à 38 euros. Il sera possible de les utiliser les week-ends et jours fériés, jusqu’à la fin de l’année 2020. Pour E. Philippe, il est essentiel de « réinjecter dans l’économie les titres non utilisés durant le confinement. »

 

Réouverture des cafés et restaurants

Une décision sera prise au cours de la semaine du 25 mai sur les dates et les modalités de réouverture des secteurs touristiques. Pour les départements en vert, la réouverture des cafés restaurants serait prévue au mardi 2 juin, mais uniquement si le contexte sanitaire s’y prête. « Je veux le dire clairement : dans les départements restés en vert, notre objectif c’est de faire en sorte que les cafés et la restauration puissent ouvrir. »

 

Partir en vacances

Qui aurait pu penser un jour que le gouvernement statue sur le départ ou non en vacances des français ? Edouard Philippe donne son feu vert. « Nous privilégions une hypothèse raisonnable : les Français pourront partir en vacances en France en juillet et août. Quand je dis en France, c’est évidemment en métropole, dans l’hexagone et dans les outre-mer. » En cas d’annulation des nouvelles réservations effectuées, dans le contexte sanitaire de l’été 2020, les professionnels de l’hôtellerie et du tourisme s’engagent à garantir un remboursement intégral.

 

Guichet numérique

Le guichet unique numérique, www.plan-tourisme.fr, est mis en place afin de simplifier et accélérer l’accès des entreprises des secteurs cafés, hôtels, restaurants, tourisme, événementiel, culture et sport aux dispositifs publics de soutien.