COVID 19: Edouard Philippe détaille les primes annoncées par le chef de l’Etat

Posté dans : Article à la une 0

Ce mercredi 15 avril, à l’issue du conseil des ministres, Edouard Philippe, premier ministre, détaille les moyens et primes mis en œuvre dans le projet de loi de finances rectificative. Cela fait suite  aux engagements pris par Emmanuel Macron, président de la République, ce lundi 13 avril, lors d’une allocution télévisée suivie par près de 37 millions de spectateurs.

Sur le plan budgétaire

L’objectif est pour l’heure de «  sauvegarder l’économie » à travers un plan budgétaire « d’une ampleur exceptionnelle. » Une enveloppe de 45 milliards d’euros avait été votée en soutien à l’économie et au système sanitaire à la mi-mars. Le plan d’urgence est porté à 110 milliards d’euros. Sont également débloqués 24 milliards d’euros pour le financement du chômage partiel et 7 milliards d’euros pour le fonds de solidarité en faveur des TPE et des indépendants. L’ouverture d’une enveloppe de 20 milliards d’euros concerne de son côté « des instruments puissants d’intervention au capital des entreprises en difficultés » déclare Edouard Philippe.  Avec ce nouveau plan, le déficit devrait atteindre 9% du PIB et la dette du pays 115% du PIB.

« Un effort historique »

Le gouvernement engage 8 milliards d’euros, « un effort historique » pour les dépenses exceptionnelles de santé dont 4 millions sont réservés à l’achat de matériels et de masques. Comme promis par le chef de l’Etat, une prime de 1 500 €, exempte de prélèvement social ou fiscal, sera versée « à tous les personnels qui gèrent la crise du COVID 19 dans les hôpitaux des départements les plus touchés, ainsi qu’aux personnels des services ayant accueilli des patients dans les départements moins touchés. » Les autres personnels des hôpitaux toucheront  500 €. Les heures supplémentaires effectuées à l’hôpital pendant la crise seront revalorisées à hauteur de 50 %.  Le premier ministre reconnait que grâce à celles et ceux qu’il nomme « les 1e lignes », « le système sanitaire tient, alors qu’il est soumis à une pression considérable. »

Une autre prime serait en pourparler pour les personnels des EHPAD et du secteur médico-social.

Pour certains agents de la fonction publique d’Etat et de la fonction publique territoriale, le gouvernement réfléchit à leur octroyer également une aide de 1 000 €.

Pour les plus fragiles

C’était une annonce attendue d’Emmanuel Macron : l’aide aux plus démunis et aux plus fragiles. La fermeture des écoles et des cantines entraîne de facto des dépenses supplémentaires pour la nourriture, entraînant des difficultés supplémentaires. Il est donc décidé de donner à 4 millions de familles, au 15 mai prochain, la somme de « 150 € par ménage au RSA ou à l’Allocation de Solidarité Spécifique. S’y ajouteront 100 € supplémentaire par enfant. »

Les ménages non éligibles au RSA ou à l’ASS, mais bénéficiaires des allocations logement, percevront également 100 €. Idem pour les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé qui touchent une aide au logement.

Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et Olivier Véran présenteront ces jours-ci le détail de ces mesures et leurs impacts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *