Loudéac: Cinq jours après le meurtre, un homme mis en examen

Posté dans : Article à la une 0

Samedi 28 mars, vers 21h30, en centre-ville de Loudéac, le corps d’un homme sans vie et lacéré de dizaines de coups de couteau était découvert par des riverains du 70 rue Notre-Dame, où était domiciliée la victime âgée de 36 ans. L’enquête menée par la section de recherches de Rennes et la brigade de recherches de Saint-Brieuc n’a pas traîné. Dans la soirée du jeudi 2 avril, un suspect a été arrêté.

Lundi 30 mars, l’autopsie confirmait un décès consécutif à de multiples plaies à l’arme blanche. « Le corps portait une cinquantaine de plaies dont plusieurs ayant pu entraîner la mort par hémorragie massive » informe Matthieu Glavieux, commandant de la compagnie de gendarmerie de Saint-Brieuc.

La victime était un dealer sous bracelet électronique

La victime était déjà connue des services de gendarmerie pour infraction à la législation des stupéfiants. « Elle n’exerçait pas de profession et semblait poursuivre ses activités de dealer bien que placée sous bracelet électronique dans le cadre d’un aménagement de peine » poursuit le chef d’escadron. L’enquête a déterminé qu’une grave altercation liée à une transaction de stupéfiants avait eu lieu entre les deux hommes, l’un dealer, l’autre consommateur d’héroïne.

Après les faits, les Techniciens en Identification Criminelle avaient quant à eux relevé au domicile de la victime des traces de sang correspondant à l’ADN du suspect. Ce dernier était allé faire soigner une blessure peu après dans un hôpital morbihannais.

Un homme de 42 ans suspecté du crime

Suspecté d’être l’auteur des coups de couteau mortels, un homme âgé de 42 ans, déjà connu pour violences, a été interpellé jeudi soir. Il est passé aux aveux après prolongation de sa garde à vue. « Il a reconnu qu’une bagarre avait éclaté au domicile de la victime et qu’il avait sorti son couteau pour lui porter plusieurs coups, allant même jusqu’à la poursuivre à l’extérieur alors qu’elle cherchait à s’enfuir » ajoute Matthieu Glavieux.

Mis en cause, l’homme a été présenté dans la matinée à un juge d’instruction pour homicide volontaire. Il a été placé en détention provisoire. La gendarmerie poursuit ses investigations sur commission rogatoire.

 

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *